Le chemin de fer gabonais : un défi d’avenir

Cet article tente d’exposer les difficultés techniques et économiques auxquelles fait face le chemin de fer gabonais. Il retrace l’histoire de cette infrastructure ferroviaire vitale pour l’économie gabonaise et se projette dans l’après-manganèse au Gabon ; quel avenir pour le chemin de fer gabonais en cas de pénurie de manganèse ?

Source : L’antenne, Les Transports au quotidien.

Des problèmes récurrents liés aux conditions climatiques

Source : Sonier Issembé/AFD, « Tronçon de rail déformé« , In Exposition Au fil du Transgabonais, p. 32.

Aujourd’hui, le Transgabonais c’est 320 000 voyageurs chaque année selon l’AFD (Agence Française de Développement). Il est considéré comme un « maillon vital de l’économie gabonaise », car permettant l’acheminement du manganèse pour son exportation dans le monde, ainsi que le transport de marchandises, et ce, sur la même voie.

Cependant, cette voie ferroviaire fait face aujourd’hui à de nombreuses difficultés d’entretien. Celles-ci sont notamment liées aux conditions climatiques du Gabon. Par exemple, l’utilisation de traverses en bois n’est pas favorable au climat du pays. Selon une note de l’entreprise SETEC (chargée d’évaluer la ligne), il s’agit d’un projet complexe, la ligne est construite, dit-elle, sur « des sols difficiles, avec des terrassements aujourd’hui gorgés d’eau, faisant l’objet de nombreux déraillements ».

Des difficultés financières pour l’entretien

Bien évidemment, des difficultés financières rentrent aussi en jeu, ainsi qu’un manque de concurrence. En effet, l’exploitation ou encore la « concession » de la ligne est confiée depuis 2005 à la même entreprise chargée de l’exploitation du manganèse et de son exportation : la COMILOG (Compagnie Minière de l’Ogooué), à travers sa filiale la SETRAG (Société d’exploitation du Transgabonais). Cette dernière se charge aussi du transport des voyageurs et des marchandises. Toutes les deux sont des filiales du groupe français ERAMET, le deuxième producteur mondial de minerai de manganèse à haute teneur.

Mais qu’adviendra-t-il de cette ligne de chemin de fer quand il n’y aura plus de minerai à exporter ou en cas de désintéressement des acheteurs sur le marché international du manganèse ?

Des solutions dans l’autofinancement

Source : SETEC, Trouver des solutions pour le Transgabonais, URL : https://www.setec.fr/actualites/trouver-solutions-transgabonais

L’autofinancement est la clef pour un développement durable du chemin de fer gabonais. En effet, la présence du minerai et l’exploitation du chemin de fer étant liées, en cas de pénurie, l’Etat gabonais devra se charger seul de l’exploitation de la ligne ou en partenariat public-privé. Cela pourrait avoir pour conséquence une multiplication des problèmes liés au financement de l’entretien.

Le tourisme comme solution

Une des solutions serait en plus du transport des voyageurs et des marchandises, de faire place à l’activité touristique. La ligne actuelle permet déjà le déplacement de nombreux touristes vers les provinces. Cependant, il ne semble pas exister d’encadrement qui permettrait d’évaluer les flux de voyageurs et de les booster.

Pour conclure…

Nous pensons que l’avenir du chemin de fer gabonais ou Transgabonais se jouera sur sa capacité à s’autofinancer. Le manganèse étant une ressource non renouvelable comme le pétrole, il sera plus que nécessaire de trouver de nouvelles sources de revenues capables de sauvegarder cette infrastructure sans laquelle il n’existerait pas une véritable économie gabonaise. En effet, le Gabon souffre d’un manque d’infrastructures routières reliant toutes les provinces les unes des autres (voir le précédent article sur cette question).

La future route nationale, « La Transgabonaise« , nouveau projet du gouvernement gabonais en partenariat public-privé permettra-t-elle d’alléger le chemin de fer gabonais de son lourd fardeau économique et social ?

Webographie :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s